BIENVENUE
DANS LE REGROUPEMENT DES RETRAITÉS DE TOUS PAYS DÉSIRANT VIVRE
LEUR RETRAITE SUR LA CÔTE MÉDITERRANÉENNE FRANÇAISE


RETRAITE EN COPROPRIÉTÉ ADAPTÉE

AVEC UNE MÊME IDÉE, UNE ALTERNATIVE AU PROJET DE 1995,
le 28 juin 2012


En 1995, j'avais 17 ans de moins (54 ans), si l'intellect est toujours aussi bon, je ne peux pas l'affirmer pour le physique, sans être invalide, je n'ai plus la forme physique pour entreprendre des travaux demandant des efforts musculaires prolongés comme en 1995,
Mais les idées ne manquent pas et je propose un autre projet qui va nécessité moins d'effort physique que celui proposé en 1995.
Ce projet garde quant même les grandes lignes du premier projet, c'est à dire :
Garder l'idée de copropriété, où l'on est propriétaire de son logement,
Toujours pour le climat privilégier le littoral méditerranéen Avoir un environnement sécuritaire où l'on ne craint pas les agressions corporelles ou autres.
Recevoir tous les soins de santé préventifs (visites médicales régulières, médecins et infirmiers) et curatifs à la copropriété lorsque c'est possible,
Avoir les services de repas si on le désire, au restaurant de la copropriété ou livré à son logement par un service de traiteur. Chaque logement est doté d'un coin cuisine où nous pouvons faire nos repas
Avoir tous les outils pour une vie saine tant physique que culturelle,
Aide ménagère quand nécessaire,
De plus lors du projet précédent, plusieurs personnes intéressées au projet, avaient demandé de prévoir sur la copropriété quelques chambres d'accueil pour héberger quelques jours (moins de jours) la famille ou des amis, Chambre avec un coin WC et lavabo, comportant un ameublement minimum pour le coucher et de rangement. Les logements seront livrés sans ameublement, ni électro-ménagers.
Vos suggestions ,,,


Quelle différence avec le projet de 1995 ?.
En 1995, le projet était d'acheter un terrain puis de bâtir sur celui-ci la copropriété selon un plan donné.
L'idée 2012, qui peut être moins onéreuse, en recherchant sur tout le pourtour méditerranéen (des Pyrénées Orientales aux Alpes Maritimes) , un bâtiment public vendu aux domaines, comme par exemple une caserne désaffectée, ou au privée un bâtiment comme un hôtel, une clinique, etc.
Une fois le ou les bâtiments identifiés, faire une étude de faisabilité pour y faire les transformations nécessaires afin d'obtenir une cinquantaine de logements identiques d'une cinquantaine de mètres carrés (voir plan de 1995) comportant un salon avec coin cuisinette, une chambre, une salle de bain (ou douche) avec WC. Un local de rangement sera disponible hors logement.
Si l'immeuble comporte plus qu'un rez de chaussée, prévoir un emplacement pour 2 ascenseurs.
Pour garder le nouveau projet viable avec tous les services proposés sur le projet de 1995, il faut garder le nombre minimum de 51 logements pouvant accueillir un couple par logement.
Une clinique hôpital ou un hôtel sont des bons choix. Les points positifs sont qu'ils ont un parking et souvent une cour pouvant servir pour y aménager un terrain de pétanque et autres jeux de plein air, ils ont la plupart une cuisine et un restaurant (ou cafétéria) les hôtels et cliniques de plus d'un étage ont des ascenseurs, ils ont souvent un salon et les chambres ont des salles de bain (ou douche) et des WC.
Une caserne désaffectée, a des chambres assez grandes, de plus de 25m2, cuisine et cafétéria, salon (foyer), un grand terrain avec parking, mais pas d'ascenseur, les toilettes et les WC sont communs, édifice souvent mal isolés en particulier les murs et les fenêtres (souvenirs de service militaire). Par contre une caserne désaffectée peut être achetée à un prix raisonnable qui peut compenser tous les frais de restauration et d'amélioration.
Pour avoir une idée de la grandeur de la caserne, il faut si l'on garde le principe de 51 logements (environ une centaine de personne), 102 chambres pour les 51 logements + 6 chambres pour les chambres d'invités + 8 chambres ou salles pour salle de lecture, de jeux de société, de culture physique + 26 chambres pour cagibis (environ 10m2 par copropriétaire) + une salle pour infirmerie et de soins.
Une fois la bâtisse identifiée, convocation pour une assemblée des futurs copropriétaires, calculs de la totalité des coûts de restauration et transformation de la bâtisse et aménagement du terrain et de tous les communs, identifié les entrepreneurs qui feront ces travaux, démarches auprès d'une banque et homme de loi …

Maintenant vos idées et suggestions sont les bienvenues pour ce projet.

COMMENT REJOINDRE LE REGROUPEMENT
POUR NOUS FAIRE PART DE VOS COMMENTAIRES OU SUGGESTIONS,
VOUS POUVEZ NOUS REJOINDRE PAR COURRIER POSTAL À :

Christian Jung
112-3 Chemin des mas
Boischatel (Québec)
CANADA    G0A 1H0

OU PAR TÉLÉPHONE AU QUÉBEC DE JUIN À FIN NOVEMBRE : ++ 1 418 822 2255
OU EN FRANCE DE DÉCEMBRE À FIN MAI : 06 98 51 42 40, SI VOUS ÊTES HORS FRANCE FAIRE : ++ 33 6 98 51 42 40

LIVRE D'OR, LIRE OU LAISSER LES IMPRESSIONS


Accueil du site retraite (Projet 1995)
La provence en Europe et le département du Var
Plans : La copropriété, le sous-sol et un appartement (Projet 1995)
Plan de l'ensemble de la bâtisse (Projet 1995)
Hypothèque : Lettre de la Banque Nationale de Paris de Toulon (Projet 1995)